Le dimanche avant le 15 août 2017
Le salon du livre de Montcuq en Quercy Blanc (France, Lot)
Interviews
Vous abonner GRATUITEMENT à la chaîne youtube Salon du livre
salon du livre TV

Grande interview vidéo Jacques Nunez-Teodoro : sa vie, itinéraire


Devenir écrivain, sûrement pas un hasard : Je viens de la misère la plus noire, d'un milieu miséreux.

Jacques Nunez-Teodoro, l'écrivain lotois venu à Montcuq en Quercy Blanc en 2017 et 2018, au salon du livre… Mais c'est en marge d'un autre salon, en septembre 2018, que je l'interrogeais…

Partie 1 : La vie (la formation de l'écrivain)


Il se raconte : "Quand on nait, on est, différent, fils de la misère, immigré, on continue jusqu'à sa mort à l'être.
Quoiqu'on devienne ensuite dans la société.
Quoique monsieur l'ascenseur social nous ait proposé.
On garde la boue à la semelle de ses godasses
On est toujours passager clandestin, on est toujours illégitime quelque part dans sa tête"



Qu'a fait Jacques Nunez-Teodoro avant d'écrire, comment "s'est fait" JNT ?

"Né le 17 décembre 48... un enfant du péché… Un "bébé botte de foin" comme on dit dans le Loir-et-Cher...

Je viens de la misère la plus noire, d'un milieu miséreux.
J'ai crevé la faim jusqu'à temps que je rentre au lycée.

Y'avait pas de bouquins chez moi...

Je n'ai publié qu'à partir de 2015.
J'ai écrit mon premier roman à 8 ans, j'en ai perdu beaucoup j'en ai brûlé d'autres…
"

La rencontre d'un instit et un curé..."

Partie 2 : Sa vie littéraire, ses livres





Votre commentaire...



Voir sujet précédent du forum